aubépinier


aubépinier

⇒AUBÉPINIER, subst. masc.
Rare, littér. Buisson d'aubépine. Les touffes roses des grands aubépiniers cultivés (ALAIN-FOURNIER, Correspondance [avec J. Rivière], 1908, p. 351) :
[Antoine :] ... Tu n'es pas perfide [mon pays] : tes aulnes frais, tes aubépiniers aux branches étendues, et les hautes mauves de tes vergers, voilà mon naturel été.
A. DE NOAILLES, La Domination, 1905, p. 59.
Rem. 1re attest. supra; dér. de aubépine, suff. -ier.
STAT. — Fréq. abs. littér. :2.

aubépinier [obepinje] n. m.
ÉTYM. 1905; de aubépine, et -ier.
Rare. Buisson d'aubépine.
0 Mais c'était aussi le moment où les soixante aubépiniers arborescents, de la taille d'un pommier ou d'un cerisier, qui faisaient cercle autour de la pièce d'eau apparaissaient (avec) leurs longs bras horizontaux, leurs mains fines et tendues, attachées, nouées d'innombrables pompons de fleurs roses, si bien que par endroits on ne voyait plus de feuillage, mais comme un arbre de fête qui ne portait que des fleurs, dont les rameaux étaient pomponnés comme des houlettes Louis XVI.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 280.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AUBÉPINE — Pour l’usage médicinal, on peut réunir sous le même nom d’aubépine les deux Crataegus les plus répandus de la flore française: Crataegus monogyna Jacq. et C. laevigata (Poiret) D.C. (= C. oxyacantha auct.); rosacées malacées; leurs propriétés… …   Encyclopédie Universelle